Les femmes varient, et c’est bien ainsi !

5 juillet 2017
les femmes varient selon leur cycle menstruel, leur coach personnel

François 1er disait : « Souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie », le pauvre manquait d’information… Car si les femmes varient ce n’est pas là une tare mais plutôt leur meilleur atout. J’ajouterai même que c’est pour cette spécificité que les femmes ont un potentiel de fiabilité énorme !

Tu en doutes ?

Laisse-moi te présenter LE cycle… Il est divisé en quatre phases qui te font chacune passer par différents états. Pour que tu puisses mieux t’en souvenir je te propose de t’imaginer en train de surfer (allez fait un petit effort… tu vois la mer ? Bon, les vagues maintenant… , tu prends ta planche, et… go, go, go !!!!).

C’est bon, tu es prête ? …Tu te demandes où je veux en venir ? Ok je t’explique mais après on file surfer !

En surf il y a 4 phases :

  • La prise d’élan
  • Debout,
  • Dans le tube,
  • Posée.

Ce sont les 4 phases par lesquelles tu passes chaque mois… et je trouve ça beaucoup plus fun à retenir que : phase folliculaire, ovulation, phase lutéale et menstruations. Mais ça veut dire la même chose. Sauf que : 1) c’est plus fun (oui je l’ai déjà dit), 2) tu vas voir l’image te permets de retenir plein de trucs.

Allez on se jette à l’eau pour voir ce qui se passe dans chaque phase ?

   La prise d’élan : tu rames à toute vitesse avec les bras pour pouvoir attraper la vague à pleine vitesse. Tu es rapide, déterminée, efficace, focus sur l’objectif. Rien ne t’arrête. Tu peux mener plusieurs projets de front. Tu ne fais qu’une bouchée des to do list qui réduisent à vue d’œil.

 

 

Debout : tu te dresses sur ta planche. Tu rayonnes, à l’écoute des autres, empathique et joyeuses, tu créés du lien, tu prends plaisir à faire plaisir, tu excelles dans l’art de la négociation.

 

Dans le tube : tu plonges dans l’antre de la vague. Les émotions sont plus ambivalentes. Tu as la capacité de voir tout ce qui ne va pas, le moindre défaut (normal tu vois la vague depuis l’intérieur du tube, les failles sont flagrantes), et du coup il peut t’arriver de douter, de vouloir tout arrêter (on dit aussi jeter le bébé avec l’eau du bain). Mais il y a aussi le kiff de vivre cette expérience qui te permet de voir le monde sous un autre angle, tu es créative, passionnée.

 

Posée : tu es assise sur ta planche. Tu prends le temps de te reposer, d’analyser la vague que tu viens de surfer, tu réfléchis à la suivante, tu prépares les plans d’action.

Quel est l’intérêt ?

Sérieusement, tu ne vois pas ??? Comme tu passes par toutes ces phases, effectivement femme varie mais du coup tu en es « 4 en 1 » (pour ne pas dire 4 pour le prix d’1), et prévisible… Contrairement à ce que suggère ce bon vieux François. Et surtout : chaque phase te permet de disposer de nouvelles compétences, des aptitudes particulièrement développées quand elles sont utilisées en phase avec ton cycle (et néanmoins disponibles le reste du temps).

Chaque mois tu passes par toute ces phases qui vont te permettre de mener tes projets à bien. Comment ? L’article sur le coach Interne est super bien fait et t’explique tout ça ici.

Cette métaphore et la compréhension du cycle menstruel sont la base de l’approche Savoir Utiliser les Ressources Féminines™ (et en plus ça fait S.U.R.F.).

 

Commentaires

  1. juste fabuleux … en fait je viens de juxtaposer 4 schémas les uns en dessous des autres :
    (l’apprentissage visuel fonctionne bien chez moi)
    celui de l’évolution de l’endomètre
    puis celui des ovaires
    puis celui des hormones
    et enfin celui de SURF (pour moi qui fait le lien entre biologie et ressenti … et donc la VIE )
    et tout à pris sens …
    maintenant la partie va être de l’avoir en tête pour m’accompagner comme un outil !
    TROP BON …… MERCI Gaëlle

Laissez un commentaire