Les routines, le sport et les femmes

2 août 2017
les femmes et le sport, prendre en compte le cycle menstruel

J’ai failli appeler cet article le « Miracle Morning des girls » car aujourd’hui on parle de sport, de persévérance, de routines !

 

Quand on écoute les coachs sportifs ils nous disent que les routines doivent être quo-ti-diennes !

Ce n’est pas obligatoire de pratiquer tous les jours la même routine, ça peut même être contre-productif pour les femmes.

En effet, nous sommes cycliques et nous ne sommes pas linéaires.

Cette information nous permet de comprendre l’intérêt pour nous arrêter certains jours.

Je cours presque tous les jours. C’est le « presque » qui est important. Avant, les jours où je ne courrais pas je me disais « t’es vraiment trop nulle d’avoir commencé un truc et de ne pas aller au bout», « comme d’hab’, tu ne fais pas ce que tu voulais faire »… Je me dévalorisais, je perdais confiance en moi, je me pensais incapable de tenir des routines… je m’arrêtais, et surtout… je ne recommençais pas.

Ce que j’ai compris en découvrant que j’étais cyclique c’est que je peux commencer quelque-chose, m’arrêter, et le reprendre : ce fut une révélation ! Ça peut paraître fou mais je n’avais jamais pensé comme ça !

Aujourd’hui, quand je n’ai pas envie de courir je me dis juste « Je n’ai pas envie d’aller courir », il n’y a plus de dévalorisation qui vient avec.

En général c’est corrélé à mon cycle.

Par exemple, dans le milieu du tube ou posée sur ma planche, je n’ai vraiment pas envie de courir. Je me repose, ou je fais autre chose de plus doux. Et puis chaque jour je suis à l’affût pour voir si l’énergie remonte et dans ce cas, go go go, j’y vais !

 

Pour démarrer un programme de routines :
    • Phase posée sur la planche : je prépare le programme, je choisis ce qui me ferait plaisir, je prévois les plages horaires où ça sera possible.
    • Phase de prise d’élan : go, je démarre mes routines
    • Phase debout : j’observe mon niveau d’énergie
    • Phase descente dans le tube : je vais vers du plus créatif, je fais attention à ne pas trop en faire si l’énergie baisse
    • Phase posée : j’accepte de me poser, les mouvements doux peuvent me faire du bien (rester sous ma couette aussi).

 

L’autre chose importante que j’ai découverte, c’est que les routines ce n’est pas forcément de faire la même chose tous les jours. Il y des phases du cycle où on peut être plus encline à faire autre chose que courir et c’est ok. Le principal est de faire quelque chose pour nous-même, de s’accorder un temps pour soi. Pour ma part, je cours, je fais aussi des salutations au soleil, je fais aussi de l’écriture automatique (3 pages), je médite. Mais ça pourrait aussi être nager, danser ou toute autre activité qui fait plaisir.

Comme je ne dis pas « chaque matin : je fais ça et c’est figé », eh bien le jour où je m’arrête, ce n’est pas grave. Je recommence le lendemain ! Chaque jour j’ai la surprise de voir quelle activité me donne envie, et hop : je la fais.

Allez, je peux le dire, il y a une activité que j’adore aussi : c’est rester dans mon lit !

Donc l’essentiel est de se rappeler que l’énergie du jour ne dis rien de nous ou de notre capacité à nous tenir à un programme. Elle nous informe juste sur… l’énergie du jour, et c’est déjà pas mal !

Laissons tomber la culpabilité, la baisse d’estime de soi et prenons du plaisir à nous faire du bien.

Go, go, go les filles, on fait en fonction de notre cycle et on s’amuuuuuuuuuse !

Dans un prochain article nous verrons où trouver la motivation pour nous bouger !

 

Pour en savoir plus sur le cycle et découvrir les 4 Super-Pouvoirs du cycle menstruel clique ici :

 

Si toi aussi tu as des astuces pour aider à tenir les routines du matin ou des idées de routines, n’hésite pas à commenter !

Commentaires

  1. Elle est bien mais je trouve que les partie plage tu prales trop vite et la partie voix off trop lente. On te reconnais à peine. Pas assez de pause entre les choses. Tu enchaîne vite et dommage que ce soit coupé collé mais le fond de ta vidéo est très sympa. J’aime bcp

  2. Merci Gaëlle pour ton article. Après avoir lu Miracle Morning, au départ c’était bien. Mais au bout d’un certain temps on sent un peu la « contrainte »… et je me suis fais les mêmes réflexions… Et après je me suis dis puis zut alors je suis libre de pas le faire aujourd’hui! Je me sens beaucoup plus libre de faire de la lecture ou de la médiation ou du sport tel jour ou à telle heure sans que ça soit fixe… obligatoire. Non je le fais quand j’en ai envie. Et je m’en sens beaucoup mieux. Ton article m’a rassuré dans cet objectif. Bisous

Laissez un commentaire